Article Challenges : « l’Unsa réclame la vérité, pas le grand soir »

« Télévision en fond sonore, yeux rivés sur son ordinateur, Laurent Escure, secrétaire général de l’Unsa (Union nationale des syndicats autonomes), cinquième organisation hexagonale, finalise un communiqué de presse sur la réforme des retraites.

Nous sommes le 25 novembre au matin et le leader de la centrale, dont le siège se situe à Bagnolet, commune de l’Est parisien, doit rencontrer à 17 heures le Premier ministre, Edouard Philippe. A quelques jours de la grève du 5 décembre, il a un message clair : « Il est temps que le gouvernement clarifie sa position. Nous attendons de connaître les arbitrages depuis septembre dernier ! Ce flou est anxiogène et il suscite la colère de ceux qui, comme les agents de la RATP et cheminots, sont légitimement inquiets d’un changement de régime. »