Notre solidarité avec les travailleur·ses au front depuis un an

Le 1er mai est une journée pour tous les travailleur·ses, mais cette année je voudrais dire toute notre solidarité à ceux qui prennent soin de nous quand le malheur s’en prend à nous. Depuis le déclenchement de la crise sanitaire, les travailleur·ses des secteurs essentiels et de proximité restent mobilisé·es sur le front.

Une fête des travailleur·ses au front

Cette année, la fête du travail est avant tout une fête de ces travailleur·ses au front. Au nom de l’UNSA, je veux ici leur exprimer respect, estime et admiration pour leurs actions depuis le début de la crise.

Des services de réanimation aux salles de classe en passant par les rayons et les caisses des supermarchés, les travailleur·ses du front assurent le maintien des services essentiels à la population.

Par leur sens de l’intérêt général et du dévouement à autrui, ils sauvent des vies, garantissent notre sécurité et nos libertés républicaines, éduquent nos enfants, prennent soin de nos aînés, nettoient nos rues et permettent au pays de tenir bon.

Le blues des héros du quotidien

L’expression de « héros du quotidien », couramment employée pour les désigner, repose sur un malentendu : les travailleur·ses du front ne sont ni invincibles, ni inoxydables.

En dépit de leur résilience et de leur abnégation, nombre d’entre eux disent leur regret d’être retombés dans l’oubli dès la fin du premier confinement.

Notre solidarité

Parce que la formule de « héros du quotidien » ne doit pas masquer la réalité bien souvent précaire des conditions de travail et de vie des travailleur·ses du front,

Parce que les travailleur·ses du front ont permis au pays de tenir debout face à l’un des pires chocs économiques et sanitaires de l’histoire,

L’UNSA appelle les entreprises et les pouvoirs publics à rendre hommage, au nom de la solidarité nationale, à l’engagement des travailleur·ses du front, en :

  • rendant prioritaire leur vaccination,
  • leur versant les primes promises,
  • investissant dans la formation,
  • requalifiant les contrats précaires,
  • revalorisant les salaires.